webleads-tracker

Cegedim eBusiness - Dématérialisez vos factures vers le secteur public et optez pour une solution globale et innovante

Dématérialisez vos factures vers le secteur public et optez pour une solution globale et innovante

 

09/07/2017

​L’ordonnance du 26 juin 2014, visant à faciliter le développement de la facturation électronique, est entrée en vigueur le 1er janvier 2017 pour les grandes entreprises et les entités publiques, obligées d’émettre des documents dématérialisés vers le secteur public. Progressive, cette obligation s’appliquera aux ETI le 1er janvier 2018, aux PME le 1er janvier 2019 et aux micro-entreprises le 1er janvier 2020.

L’offre de Cegedim : une solution de dématérialisation globale Au sein de Cegedim, Groupe français de technologie et de services, Cegedim e-business est spécialisé dans les échanges dématérialisés entre entreprises de tous secteurs et fait partie des tout premiers acteurs européens

 

 

de la dématérialisation des factures BtoB. A travers sa plateforme GIS (Global Information Services) de traitement électronique multicanal, Cegedim e-business accompagne les entreprises dans leur démarche de dématérialisation et automatise leurs processus, de la commande au règlement, en passant par la facturation. 120 000 entreprises sont connectées à la plateforme GIS qui traite 350 millions de documents par an !

Quels ‘’plus’’ offre la solution de Cegedim e-business ? Interfacée avec Chorus Pro, le portail du Ministère des Finances qui centralise la réception de toutes les factures à destination des services publics de France, la plateforme GIS permet plus largement de dématérialiser les factures vers tous les clients, en EDI ou en PDF. 100% des factures sont ainsi dématérialisées et archivées électroniquement à travers une connexion unique ! « Déjà outil de productivité administrative de nombreuses grandes entreprises, la ‘’démat ‘’ attire désormais les petites et moyennes structures », précise Patrick Schuller, Directeur commercial et marketing. « Echanges sécurisés, réduction des coûts, gain de trésorerie ou protection de l’environnement, les arguments ne manquent pas ! »