webleads-tracker

Cas MICHELIN

 

Projet

Phase 1

Souhaitant dématérialiser fiscalement 100% de ses factures vers ses petits et moyens distributeurs européens, Michelin, producteur mondial de pneumatiques, a sélectionné en 2010 la solution GIS (Global Information Services) de Cegedim.

Michelin traite et émet vers ses distributeurs PME et TPE répartis dans toute l’Europe environ un million de factures papier par an. Une telle volumétrie de factures les a conduits à repenser leur système de facturation. 

Passer à la dématérialisation fiscale de ses factures a permis à Michelin non seulement d’optimiser leur processus de facturation et en réduire le coût mais également d’offrir un service innovant, à valeur ajoutée, à leurs distributeurs, petits et moyens, à travers toute l’Europe.
 

Phase 2

Michelin a également fait appel à Cegedim pour son projet de dématérialisation fiscale de ses processus d'autofacturation Transporteurs.
 
Michelin faisait de l’autofacturation pour les prestations de transports longues distances sous format papier. Ces autofactures intègrent le détail des voyages/convoyage ce qui, dans certains cas, génère un grand nombre de pages.

Le projet concerne 7 entités Michelin en Europe et 600 transporteurs dont le déploiement est réalisé au travers du portail Affiliation mis à disposition par Cegedim et d’ores et déjà utilisé dans le cadre du déploiement clients.
 

Solution

Phase 1

Michelin émet les factures au format PDF de ses différentes entités vers Cegedim, qui les signe électroniquement avec différents certificats électroniques valables dans chaque pays, respectant ainsi le réglementation fiscale locale. Cegedim procède ensuite à l’archivage électronique de ces factures puis les transmet aux distributeurs de Michelin, qui y ont accès à tout moment en ligne au travers du Portail GIS. Michelin assure, de son coté, son propre archivage électronique de ces mêmes factures signées.

Un portail d’affiliation dédié à Michelin a été spécifiquement développé par Cegedim dont l’objectif majeur est d’avoir une gestion optimisée du suivi des déploiements.

Au quotidien, cet outil automatisé permet le chargement par Michelin de ses clients ciblés et d’établir le suivi de l’affiliation jusqu’au déclenchement des actions nécessaires à la mise en production des clients. Ce tableau de bord, véritable outil de partage entre les équipes de Michelin et de Cegedim offre une visibilité complète sur l’état des déploiements pays par pays, ainsi que sur l’avancement de l’ensemble des clients en cours d’affiliation. 
 

Phase 2

Cegedim s’appuie sur la chaine de dématérialisation des factures sortantes afin de répondre aux besoins de Michelin.
les factures sont établies du point de vue fiscal par Cegedim mandaté par MICHELIN (préalablement  mandaté par les transporteurs).

Le PDF signé (original fiscal) intègre en pièce jointe un fichier de données permettant de faciliter l’intégration comptable coté transporteurs.
 

Objectifs 

  • 100% des factures Michelin  dématérialisées fiscalement vers ses petits et moyens distributeurs européens
  • 0 papier
  • Dématérialisation de l’autofacture
  • Mise à disposition d’un format électronique pour traitement informatique par les transporteurs
  • Amélioration du processus entre Michelin et les Transporteurs

Bénéfices

  • Offrir un service clefs en main aux distributeurs
  • Optimiser le processus de facturation
  • Réduire les coûts de facturation
  • 320 fournisseurs à juin 2013
  • Jusqu’à 30 pages (pour l’Espagne)

Profil client

 
Logo_ELIOR_Web(2).png

Activité

  • Leader mondial de l’industrie pneumatique 

Chiffres clés

  • 111 200 collaborateurs
  • 67 sites de production implantés dans 17 pays différents
  • Présent dans plus de 170 pays


 « Une telle volumétrie de factures nous a conduit à repenser notre système de facturation. Après avoir évalué les principales solutions disponibles sur le marché, nous avons fait le choix d’externaliser le traitement de nos factures émises et sélectionné Cegedim pour nous accompagner dans ce projet. Sa capacité à nous accompagner dans toute l’Europe a été un élément décisif ». 

Roland Bories, chef de projet chez Michelin.